• Réserver

Trésors du Cabinet des livres

Le Cabinet des livres propose une nouvelle approche virtuelle des Très Riches Heures du duc de Berry et resitue ce manuscrit mythique au centre d’une collection princière de plus de soixante heures manuscrites ou imprimées. À la fin du Moyen Âge, tandis que les meilleurs peintres renouvellent l’iconographie des livres de dévotion privée, les libraires proposent des heures personnalisables à la demande. Les heures accèdent ainsi d’emblée au rang d’œuvres d’art et d’objets de collection.

 

Détail de la messe de Noël (miniature de Jean Colombe)
Très Riches Heures du duc de Berry, vers 1485
Cliché IRHT-CNRS

 

Deux chefs-d’œuvre symbolisent à eux seuls l’exceptionnel intérêt du duc d’Aumale pour les livres d’heures enluminés : les Très Riches Heures du duc de Berry et les Heures d’Etienne Chevalier. Le Cabinet des livres révèle aujourd’hui l’intensité de la quête du collectionneur à travers un ensemble signifiant de cinquante heures manuscrites et imprimées, permettant d’embrasser, du XIIIe au XVIe siècle, toute l’histoire et l’inventivité particulière du genre.

Le livre d’heures est à la fois un objet précieux, pieusement transmis dans les familles sur plusieurs générations, et le premier « best-seller » d’usage intensif. Il accompagne le chrétien au fil de la journée, signe de l’importance nouvelle de la prière et de la lecture individuelles à la fin du Moyen Âge. Tandis que des artistes y expérimentent les décors les plus variés pour de riches bibliophiles, les imprimeurs proposent des heures illustrées au goût du jour, personnalisables à la demande d’un public élargi.
D’une grande variété, les heures deviennent au XIXe siècle des objets de collection, à la frontière du livre et de l’art. Sensible au charme intimiste de ces élégants petits volumes, à leurs délicates miniatures comme à la piété dont ils sont le reflet, le duc d’Aumale en acquiert une savante expertise pour enrichir le musée Condé. Sa collection documente un phénomène multiforme et offre un large éventail des styles qui se côtoient dans l’univers des heures.

Commissariat : Marie-Pierre Dion, conservateur général des bibliothèques au musée Condé.